Actualité locale Par Simon Deschamps |

Fermeture de lieux de rassemblement pour ralentir la contagion de la COVID-19

blue-ambiance-and-crowd-in-silhouette-during-a-P6EZVCZ-1024x683
Temps de lecture
2 min

Lors de son point de presse quotidien concernant la crise liée à la COVID-19, le premier ministre du Québec, François Legault, a ordonné la fermeture de lieux de rassemblement, notamment ceux reliés aux loisirs.

Les bars, les discothèques, les centres d’amusement, les cinémas, les gyms, les salles de spectacle, les spas, les saunas, les bibliothèques, les musées, les stations de ski, les cabanes à sucre et les buffets sont visés par ces nouvelles restrictions.

Quant aux restaurants, ils demeureront ouverts mais devront opérer à 50% de leur capacité, et ce pour garder une certaine distance entre les clients.

Les épiceries et les pharmacies demeurent ouvertes. Le gouvernement n’a pas non plus demandé aux commerces de détail de fermer leurs portes, quoique certains centres commerciaux de la province ont déjà réduit leurs heures d’ouverture.

Le gouvernement demande aux Québécois de limiter leurs sorties à l’essentiel.

Le directeur de la santé publique du Québec, le Dr. Horacio Arruda appelle les Québécois à ne pas prendre ces mesures à la légère et à ne pas penser que le gouvernement en fait trop.

« Il en va de votre propre santé, de la santé de nos concitoyens, et on ne fait pas ça en disant : ça me tente d’avoir un trip de jouer à la dictature. Ce n’est pas ça. Je suis très très sérieux, là, par rapport à ce que je vous dis. On aime mieux être plus prudent que pas assez. Les enjeux pour la société et note système de soins sont majeurs. », a-t-il lancé lors de la conférence de presse.

Il y a maintenant 39 cas confirmés au Québec, soit 15 de plus que samedi.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser