Deveau Avocats Maniwaki

Enquête publique sur le décès de Brandon Maurice : une première journée éprouvante pour la famille

Me Luc Malouin, président de l’enquête publique

D’entrée de jeu, le coroner a été clair que les circonstances entourant le décès de l’adolescent de 17 ans de Messines doivent être clarifiées et l’enquête doit également permettre de répondre aux nombreuses questions de la famille.

Au courant de la semaine, le coroner souhaite avoir des réponses à trois questions bien précises, soit celle de savoir si la poursuite automobile a été faite dans les règles, de déterminer si le tir du policier était justifié et finalement de connaître la rétroaction et l’angle de la Sûreté du Québec dans ce dossier :

Mélanie Simard du Service de police de la Ville de Montréal a été la première personne à témoigner. Celle-ci était responsable de l’enquête indépendante qui avait été confiée à son corps policier selon la politique ministérielle de l’époque. Maintenant, c’est le BEI qui serait responsable d’une telle enquête.

Dans le cadre de son témoignage, Mme Simard a rappelé que six enquêteurs se sont déplacés sur les lieux de l’incident et que les témoins dans cette affaire ont été rencontrés. Le 3 février 2016, elle a remis son résumé d’enquête au Directeur des poursuites criminelles et pénales qui a finalement décidé le 27 juin, toujours de l’année 2016, de ne pas déposer d’accusations contre les deux policiers impliqués, soit Dave Constantin et Frédérick Fortier de la SQ.

Dominique Bernier, mère de Brandon Maurice

Les audiences se sont poursuivies avec le témoignage de Martin Lapierre, agent reconstitutionniste du service de police de la Ville de Montréal. Ce dernier a expliqué à la cour que son rôle était de faire la lumière au niveau de la collision entre le véhicule conduit par Brandon Maurice et celui de la SQ et non concernant l’altercation avec l’adolescent et le patrouilleur Fortier.

La toute première journée d’audience de cette enquête publique s’est terminée avec le début du témoignage du Christopher Houle, soit celui qui était à bord du véhicule avec Brandon lors de l’incident.

À la fin de la journée, la mère de Brandon Maurice, Dominique Bernier, s’est adressée différente aux médias sur place. Elle était évidemment très émotive :

Mardi, la journée se poursuivra avec le témoignage de Christopher Houle et des deux policiers de la Sûreté du Québec, soit Dave Constantin et Frédérick Fortier qui se fera en visioconférence.

C’était un reportage de Natacha Desjardins pour CHGA-FM au Palais de justice de Gatineau.

Lire également

Un autre bris de service touche l’hôpital de Maniwaki

Le service des communications du Centre intégré de la Santé et des Services sociaux de …

MRCVG