Actualité locale Par Jordan Maheu |

En attente de rouvrir leurs portes, les tenanciers de bars de la Vallée-de-la-Gatineau dénoncent une injustice

ChezMartineau-1024x768
Temps de lecture
2 min

Lors de l’annonce du gouvernement Legault lundi après-midi de rouvrir le 15 juin les terrasses et les salles à manger des restaurants à l’extérieur du Grand Montréal, plusieurs tenanciers de bars ont été déçus d’apprendre que leur établissement n’en faisait pas partie.

Considérant être laissés pour compte, les propriétaires de bars dénoncent que les restaurateurs pourront vendre de l’alcool sans obligation de servir des repas alors que les bars devront rester fermés.

Déçu de voir que les règles ont changées, le copropriétaire du bar Chez Martineau, Ronald Cross, voit une compétition directe et injuste entre les restaurants et les bars.

À Gracefield, la copropriétaire du Bar Chez Rick, Céline Deslauriers, aborde dans le même sens en plus d’ajouter que le stéréotype au sujet des bars influence l’intention du gouvernement de rouvrir les restaurants sans faire de même pour les bars.

Le bar Chez Martineau et le Bar Chez Rick ont l’espace nécessaire pour respecter la distanciation de deux mètres, selon leur propriétaire.

Notons que la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec a informé le gouvernement que s’il maintient le refus d’ouvrir les bars en même temps que les restaurants, plusieurs tenanciers pourrait être poussés à la désobéissance civile.  

Autres actualités qui pourraient vous intéresser