Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Dossier SOPFEU : Chantal Lamarche et Renaud Gagné réagissent fortement aux propos du ministre Pierre Dufour

Chantal Lamarche
Temps de lecture
2 min

Les intentions du conseil d’administration de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) dans la Vallée-de-la-Gatineau devraient être connues sous peu alors qu’une rencontre est prévue prochainement entre l’organisation et le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour.

Ce dernier s’est d’ailleurs prononcé sur cet enjeu pour la première fois depuis le début du conflit, vendredi dernier.

Répondant aux propos de M. Dufour, la préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, conclut que le ministre n’a pas fait preuve de transparence dans son intervention à l’antenne de CHGA :

Selon le président québécois d’Unifor, Renaud Gagné, le ministre Dufour défend à tort les démarches du conseil d’administration de la SOPFEU. Même si celui-ci est d’accord que le statu quo n’est pas une option viable, M. Gagné indique que procéder à des changements majeurs de façon improvisée l’est tout autant :

Le comité d’urgence SOPFEU tiendra une conférence de presse ce mercredi pour effectuer une mise à jour dans ce dossier. Chantal Lamarche devrait y annoncer le départ du comité vers le bureau du premier ministre du Québec, François Legault, au même moment.

Le comité d’urgence SOPFEU demande l’arrêt de la procédure de restructuration en cours ainsi que la réintégration du directeur général à la base de Maniwaki le temps qu’une analyse complète du dossier et qu’une consultation du milieu soient réalisées. De plus, le comité demande l’ajout d’un représentant de l’Outaouais et des Laurentides au sein du conseil d’administration de la SOPFEU. Renaud Gagné et Chantal Lamarche estiment également que Québec aurait le pouvoir d’intervenir dans ce dossier puisque la SOPFEU est financée majoritairement par les contribuables.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser