Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Des plaintes ont été adressées que certains commerçants qui reçoivent du public n’ont pas de normes sévères

young-child-wearing-a-respiratory-mask-as-a-TTXRBQ9-1024x683
Temps de lecture
2 min

Des plaintes
ont été adressées auprès de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau et de la chambre
de commerce de Maniwaki et Vallée-de-la-Gatineau concernant des commerçants qui
ne mettent pas en place les mesures demandées par le gouvernement du Québec.

La préfète
de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, demande aux commerçants d’être
plus vigilant et plus sévère pour éviter ce genre de plaintes. Mme Lamarche cite
en exemple des moyens pris dans certaines pharmacies, où le client remet sa
prescription à un commis et n’a pas à se rendre au comptoir à l’arrière du
commerce.

La présidente
de la chambre de commerce, Agathe St-Amour, indique que les commerçants
devraient demander à leurs clients s’ils reviennent de voyage et s’ils ont eu
des contacts avec des personnes qui ont des symptômes de la COVID-19.

En tant que
propriétaire d’entreprise, Mme St-Amour suggère aux commerçants de prendre du
temps avec leurs employés pour les rassurer et de leur rappeler de respecter
les directives données par le gouvernement.

La
présidente de la CCMVG mentionne que la priorité est la santé de la population.

Mme Lamarche tient à préciser qu’il est faux de croire que les régions sont mieux protégées que les centres urbains et rappelle que c’est la responsabilité des entrepreneurs de protéger leurs employés.  

Autres actualités qui pourraient vous intéresser