Actualité locale Par Simon Deschamps |

Des employés manquants et petits ajustements à la CSHBO, mais retour à l’école réussi

ben-mullins-oXV3bzR7jxI-unsplash-1024x683
Temps de lecture
2 min

Les dirigeants de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais sont heureux de la façon dont s’est déroulé le retour à l’école cette semaine. Les élèves du primaire et du préscolaire ont pu reprendre les cours après deux mois d’absence en raison des mesures pour limiter la propagation de la COVID-19 au Québec.

Directeur général à la CSHBO, Denis Rossignol affirme que de petits ajustements devaient être apportés pour corriger certaines situations mineures afin de faciliter le respect des mesures de distanciation sociale.



Par ailleurs, au début de la semaine on apprenait dans un article de Radio-Canada que les commissions scolaires de l’Outaouais avaient reçu près de 1000 demandes d’employés qui souhaitaient être réaffectés à d’autres tâches ou de ne pas retourner au travail par crainte de contracter la COVID-19 ou de propager le virus à un membre de leur famille. À la CSHBO, 112 des 527 employés en ont fait la demande. M. Rossignol confirme qu’environ 30 demandes de la sorte ont été acceptées. Les employés qui ont eu une autorisation pour travailler à la maison offrent du soutien aux élèves dont les parents ne les ont pas envoyés à l’école.

Ce manque de main-d’œuvre crée de légères problématiques, mais la Commission scolaire a trouvé des solutions pour pallier le problème, en s’assurant de maximiser le ratio d’élèves par enseignants disponibles, notamment.



M. Rossignol espère que la CSHBO pourra  compter sur tout le personnel lors de la rentrée scolaire en septembre.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser