Actualité locale Par Simon Deschamps |

Des clubs de tir intérieurs impatients de rouvrir leurs portes

armes-1024x341
Temps de lecture
1 min

Les clubs de tirs intérieurs sont impatients de pouvoir à nouveau accueillir leurs membres alors que les clubs extérieurs eux le peuvent.

Les propriétaires de centres de tirs s’expliquent mal que le Bureau du contrôleur des armes à feu du Québec n’autorise pas l’ouverture de leurs établissements.

François Brunet, président et copropriétaires du Club de Tir de la Lièvre de Mont-Laurier, croit que ses installations respectent déjà les mesures de distanciation sociale. De plus, il se dit même prêt à fermer trois de ses sept cabines de tirs pour augmenter cette distance sociale, au besoin :


Infos CHGA · François Brunet

Finissant en technique policière du Cégep de l’Outaouais et résident de Gracefield, Antoine Caron, déplore que les clubs de tir intérieurs ne soient pas accessibles. Cette situation l’empêche de s’entraîner comme il le souhaiterait :


Infos CHGA · Antoine Caron

Autres actualités qui pourraient vous intéresser