Actualité locale Par Simon Deschamps |

Des citoyens appuient les élus de l’Outaouais qui s’inquiètent de la présence de villégiateurs dans la région

IMG_0208-1024x768
Temps de lecture
3 min

Dans une
sortie concertée, les préfets de l’Outaouais se disent inquiets de la présence
de villégiateurs ontariens dans la région 
pendant la pandémie de la COVID-19. Des citoyens de la
Vallée-de-la-Gatineau partagent aussi ces craintes.

Parmi ceux-ci se retrouvent Michael Mercier, propriétaire de CarpeDiem Aventures, une entreprise touristique basée à Gracefield. Avant même cette sortie médiatique des élus de l’Outaouais, il avait fait part de ses inquiétudes sur sa page Facebook en lien avec l’arrivée de ses voisins ontariens. Habituellement seul sur sa rue l’hiver, tous les bâtiments sont maintenant occupés.  

M. Mercier craint que ses voisins ontariens ne comprennent pas les consignes émises par le gouvernement québécois en raison de la barrière de la langue. Il dit toutefois aimer les villégiateurs, mais il enjoint les gouvernements à prendre des mesures pour limiter les déplacements interprovinciaux.  Voici les commentaires de Michael Mercier.



Réagissant aux propos de la préfète Chantal Lamarche dans les divers médias sur la présence de villégiateurs ontariens dans la Vallée-de-la-Gatineau, le directeur- général de l’hôtel du Château Logue, indique que les hôteliers déconseillent fortement les déplacements pour les séjours d’agréments. Les hôtels demeurent toutefois ouverts comme service essentiel. Voici les commentaires de Marco Éthier.



Quant à l’idée de fermer les frontières, M. Éthier avance que ça
devra être fait de façon responsable afin d’éviter que ça nuise à des citoyens
qui auraient besoin de soins de santé, notamment des enfants de l’Outaouais qui
auraient besoins d’aller au Centre hospitalier pour enfants de l’est de
l’Ontario à Ottawa.

Dans un communiqué de presse publié cet après-midi, la
préfète Chantal Lamarche demande aux villégiateurs et aux citoyens d’éviter les
déplacements non-essentiels et de garder ses distances sociales. Aux
entreprises du territoire, spécialement celles du secteur alimentaire, elle
souhaite les sensibiliser à l’importance capitale de respecter à la lettre les
recommandations d’usages émises par les autorités.

Elle appuie également les propos du maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui a demandé hier à ses  résidents de limiter leurs déplacements interprovinciaux.  Le maire de la capitale nationale Jim Watson, a également fait la même recommandation aux résidents d’Ottawa.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser