Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Des autochtones de la région se reconnaissent dans le mouvement antiracisme qui secoue les États-Unis

pow-wow-centre-damitié-autochtone-de-Maniwaki-21-sept-2019-1-1011x1024
Temps de lecture
2 min

Les membres de plusieurs communautés autochtones à travers le Canada regardent avec attention les manifestations qui secouent les États-Unis, alors que des millions de personnes dénoncent ce qu’elles qualifient de racisme systémique suite à la mort de George Floyd, à Minneapolis.

La directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Maniwaki, Charlotte Commanda, dresse un parallèle entre le traitement réservé à la communauté afro-américaine et celui dont sont parfois victimes des autochtones au Québec. Cette dernière rapporte  avoir entendu à plusieurs reprises les récits de membres de la communauté de Kitigan Zibi ou de Lac Barrière au sujet d’actes de racisme dont ils ont été victimes. On écoute, Charlotte Commanda :


Infos CHGA · Charlotte Commanda

Conscient de cet enjeu, le Centre d’amitié autochtone de Maniwaki organise, 3 à 4 fois par année, des rencontres avec différents intervenants à travers le territoire afin de discuter de la réalité vécue par certains autochtones de la région.

Rappelons qu’un rapport comprenant 142 recommandations a été rédigé et déposé à la suite de la Commission d’enquête Viens portant sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec, après que des comportements répréhensibles aient été commis par des policiers de la Sûreté du Québec dans la région de Val-d’Or, notamment.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser