Actualité locale Par Simon Deschamps |

Demande qui explose et soutien virtuel à la Société Alzheimer de l’Outaouais

mental-health-3350779_1280-1024x858
Temps de lecture
2 min

Les craintes de la Société Alzheimer de l’Outaouais se sont matérialisées. Selon l’organisme, l’état de santé de plusieurs personnes atteintes de cette maladie s’est détérioré depuis le début de la pandémie de la COVID-19. L’anxiété, le stress et la diminution de stimulation cognitive expliquent cette situation.

L’organisme dit également avoir constaté de la détresse chez les proches aidants, alors que leur fardeau a augmenté en raison de l’annulation de plusieurs services externes leur offrant habituellement du soutien.

La demande pour les services de la Société Alzheimer de l’Outaouais a également explosé, a fait savoir Gabrielle Leclerc, conseillère aux familles dédiée à la MRC Vallée-de-la-Gatineau pour l’organisme.


Infos CHGA · Gabrielle Leclerc

Afin de pallier au  manque de stimulation cognitive des bénéficiaires, la Société Alzheimer de l’Outaouais interagit virtuellement avec eux. Elle a également mis sur pied une série d’ateliers web et de conférences via la plateforme Zoom pour l’entourage de ces personnes aux prises avec l’Alzheimer. À nouveau, Gabrielle Leclerc qui donne plus de précisions.


Infos CHGA · Gabrielle Leclerc 2

La Société Alzheimer de l’Outaouais affirme qu’à l’heure actuelle, son financement n’est pas suffisant pour répondre aux nombreuses demandes et invite donc les particuliers à donner à son organisme.

Avant la COVID-19, la Société Alzheimer de l’Outaouais offrait un centre de jour au Foyer Père-Guinard de Maniwaki, une fois par semaine. Le service reprendra une fois la pandémie derrière nous. Par ailleurs, l’organisme a toujours dans les cartons d’instaurer cette année un centre de jour pour offrir du répit à Gracefield.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser