Demande d’exemption de taxes foncières : la Communauté Métis Autochtone de Maniwaki essuie un revers

La Communauté Métis Autochtone de Maniwaki ne pourra obtenir une exemption de taxes foncières pour ses logements locatifs à Montcerf-Lytton.

La Commission municipale du Québec s’est penchée sur ce dossier au cours des derniers mois afin de savoir si la communauté était admissible à une telle exemption. Dans un jugement rendu à la mi-avril, le juge Léonard Serafini, a conclu que l’organisation ne pouvait se soustraire à l’obligation de payer ses taxes foncières à la municipalité de Montcerf-Lytton compte tenu de la nature de l’hébergement qui est offert par la communauté dans cette municipalité. Voici les explications du chef de la Communauté Métis Autochtone de Maniwaki, Serge Paul :

L’an dernier, la communauté avait adressé cette demande auprès de la municipalité en espérant éviter de devoir débourser les taxes foncières qui s’élèvent à environ 10 000$ par année. Les administrateurs de l’organisme souhaitaient ainsi pouvoir utiliser ce montant afin de bonifier le service offert à ses locataires.

D’ailleurs, des travaux sont en cours depuis l’an dernier afin de remettre ces logements goût du jour. Pour se faire, la Communauté Métis Autochtone de Maniwaki a bénéficié d’une aide financière du gouvernement du Canada d’environ 210 000$ :

 Notons que Serge Paul a tenu à saluer le travail du juge Léonard Serafini ainsi que la collaboration de la municipalité de Montcerf-Lytton qui n’a pas tenté de bloquer la demande de la communauté, au contraire.

Vous avez été témoin de quelque chose? Vous avez une nouvelle à partager avec le service de l’information de la Radio CHGA? Faites-le en cliquant ici ou en téléphonant au 819-449-9730.

Lire également

Maniwaki et le CISSSO endiguent le Foyer Père Guinard

Des employés de la ville de Maniwaki et du Centre intégré de Santé et de …

MRCVG