Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Crise forestière : les membres du comité de liaison interpellent directement le premier ministre

lumber-54572_1920-1024x622
Temps de lecture
2 min

La semaine
dernière, les membres du comité de liaison de la cellule d’intervention de la
crise forestière ont demandé au premier ministre du Québec de bonifier les
mesures exceptionnelles en cours et de mettre en place de nouvelles mesures
pour favoriser l’industrie forestière de l’Outaouais et des Laurentides.

Considérant
que les mesures annoncées en décembre par Québec prennent fin le 31 mars, les
élus membres du comité de liaison demandent à ce qu’elle soit bonifiée pour
couvrir les volumes de bois à pâte coupé qui se retrouvent toujours sans
preneur, en provenance des forêts publiques et privées. De plus, ils demandent
que les mesures soient reconduites en 2020-2021 pour tous les bénéficiaires de
garantie d’approvisionnement désigné œuvrant en coupe de régénération.

Les membres
du comité de liaison réclament aussi qu’une nouvelle mesure soit mise en place
dès le 1er avril pour diminuer l’impact du régime forestier à
l’égard des forêts de l’Outaouais et des Laurentides. On écoute le maire de
Mont-Laurier, Daniel Bourdon, qui co-préside ce comité en compagnie du maire de
Thurso, Benoit Lauzon :



D’ailleurs,
les membres des différents comités au sein de la cellule d’intervention de la
crise forestière travaillent afin de donner au gouvernement des pistes de
solution pour qu’il modernise le régime forestier actuel afin qu’il réponde au
besoin de la Vallée-de-la-Gatineau :



Rappelons que la préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, siège sur le comité directeur de la cellule d’intervention de la crise forestière.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser