Actualité locale Par Simon Deschamps |

Crise forestière: la FQM appuie les revendications pour revoir le régime forestier

forest-pine-trees-log-trunks-felled-by-the-TEXCGHQ-1024x683
Temps de lecture
2 min

À Québec, pendant deux jours à la mi-février, la préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche a participé au 3e Forum des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités.

Durant cette journée les intervenants du milieu
forestier ont tracé un bilan des 10 ans du nouveau régime forestier québécois
et ils ont réfléchi sur son avenir. Le 23 mars 2010, l’Assemblée nationale
adoptait la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier modifiée.

Des experts de la forêt québécoise ont fait la
démonstration lors de cette journée que le régime doit être modifié, notamment
sur le plan des coûts d’exploitation. Selon la préfète Lamarche, ce serait
bénéfique pour l’Outaouais et les Laurentides aux prises avec une crise dans
l’industrie forestière.

D’ailleurs, la Fédération québécoise des municipalités a résolu d’appuyer le regroupement des communautés forestières dans ces revendications pour trouver une solution à la crise forestière qui sévit actuellement. Voici quelques demandes que le regroupement souhaite pour le nouveau régime forestier. On écoute les propos de la préfète de la MRCVG Chantal Lamarche :



Les demandes seront envoyées au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour. Par ailleurs, Mme Lamarche a fait savoir que des développements quant à la cellule d’intervention d’urgence pour régler la crise forestière en Outaouais seront connus au cours des prochaines semaines.

Rappelons qu’en novembre dernier, Lauzon Planchers de bois exclusifs mettait fin à ses activités de coupe forestières dans les forêts de l’Outaouais et des Laurentides, tandis que l’usine Fortress de Thurso fermait ses portes pour une période indéterminée en octobre. 

Autres actualités qui pourraient vous intéresser