Actualité locale Par Marc Beaudoin |

COVID-19 : pas de changement pour l’Outaouais, mais la région reste inquiétante pour Québec

coronavirus-2-1024x632
Temps de lecture
2 min

Lors de son point de presse, le premier ministre du Québec, François Legault, a indiqué que la région de l’Outaouais figure parmi les cinq régions à enregistrer les plus fortes augmentations de cas actifs et d’hospitalisation reliés à la COVID-19. En raison de l’état de la situation à Gatineau, l’Outaouais est la région qui préoccupe le plus le premier ministre.

Pour le moment, aucune restriction ne sera ajoutée pour la région, mais des scénarios sont actuellement envisagés. Le réseau de la santé en Outaouais est fragile en raison du manque de places dans les hôpitaux. Le projet de construction d’un hôpital de 700 lits permettra de résoudre une problématique importante pour la région, selon le premier ministre Legault.

En raison de la stabilité de la situation épidémiologique à Montréal, des vaccins destinés à la métropole seront redirigés dans les régions en difficulté, dont l’Outaouais. L’objectif de Québec d’offrir une première dose du vaccin d’ici la fête nationale est toujours maintenu.

Les personnes âgées de 55 ans et plus seront avisées avant leur rendez-vous s’ils recevront le vaccin AstraZeneca. Le premier ministre s’est voulu rassurant en indiquant que la suspension de ce vaccin pour les moins de 55 ans, était faite dans un but préventif, car aucune problématique n’a été rapportée au Québec.

François Legault a tenu à rappeler l’interdiction des rassemblements familiaux dans les résidences privées en vue du long congé de la période de Pâques.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser