Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

COVID-19 : la Vallée-de-la-Gatineau en mode « préalerte »

coronavirus-covid-2019-test-concept-2M57CBE-1024x768
Temps de lecture
2 min

Mardi, on apprenait que l’Outaouais était l’une des quatre régions administratives à travers la province à s’être vu attribuer un niveau de « préalerte » en fonction des nouveaux barèmes mis en place par Québec dans le but de déterminer les actions à mettre en place en fonction de l’évolution des cas de COVID-19 dans chaque région.

Le niveau d’alerte attribué à l’Outaouais s’applique aussi dans la Vallée-de-la-Gatineau et le Pontiac, où le nombre de cas est de loin inférieur aux autres MRC de la région. La Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique de l’Outaouais, explique ce que signifie ce palier d’alerte :

Advenant le cas où le niveau d’alerte attribué à l’Outaouais passe au palier supérieur, soit d’une cote jaune à orange, il n’est pas impossible que les mesures qui accompagne ce changement d’échelon ne s’appliquent pas à la Vallée-de-la-Gatineau qui ne compte que 7 cas confirmés de COVID-19 depuis le début de la pandémie :

Dans les derniers mois, le temps d’attente pour obtenir une chirurgie a augmenté à Outaouais, si bien que le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais doit maintenant prioriser les cas urgents et les cancers. Cependant, le directeur des services professionnels, Dr Nicolas Gillot, se veut rassurant par rapport aux chirurgies pratiquées à l’hôpital de Maniwaki :

Le nombre de tests de dépistage effectués par le CISSS de l’Outaouais plus que doublé dans les dernières semaines alors que la moyenne des 7 derniers jours fait état de 400 dépistages réalisés quotidiennement.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser