Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Course à la préfecture : Lynne Gagnon préconise le développement, l’environnement et l’habitation

Lynne Gagnon
Temps de lecture
2 min

Le 7 novembre prochain, il y aura une course à la préfecture. Lynne Gagnon est l’une des candidates qui sollicitera un mandat auprès des citoyens de la Vallée-de-la-Gatineau.

La citoyenne de Gracefield et femme d’affaires se dit familière avec les procédures judiciaires, les codes de la sécurité civile et les codes de lois. Lynne Gagnon mentionne être habile avec la comptabilité et la documentation ministérielle. Elle indique vouloir être transparente envers les citoyens dans l’administration de leur finance et veut également bien représenter les organismes, les commerçants et les investisseurs. Elle se fera un devoir de travailler en équipe avec le conseil des maires pour revitaliser les municipalités de la Vallée-de-la-Gatineau :

La candidate à la préfecture entrevoit une compétition envers certains commerces et si elle est élue, elle voudrait rectifier cette compétition qui selon elle est un obstacle au développement du territoire. Lynne Gagnon mentionne également vouloir lutter contre la crise du logement et est préoccupée par l’environnement, plus précisément concernant les installations septiques :

Contrairement à ce qu’avance la candidate, le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées du Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques prévoit qu’une fosse septique utilisée de façon saisonnière doit être vidangée au moins une fois chaque 4 ans et aux 2 ans dans le cas d‘une fosse septique utilisée à longueur d’année.

Lynne Gagnon voit d’un bon œil d’être dans la course à la préfecture contre la préfète sortante Chantal Lamarche. Elle fait confiance à la démocratie pour que les citoyens puissent élire une personne avec des compétences différentes.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser