Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Compensations financières des pourvoiries : le Ministère des Forêts « dort au gaz » selon Chantal Lamarche

Chantal Lamarche
Temps de lecture
2 min

Le conflit entre le gouvernement du Québec et les communautés algonquines a connu un nouveau développement, hier, alors que le comité algonquin sur l’orignal indiquait, par l’entremise d’un communiqué, qu’il offrirait une dernière chance à Québec d’en venir à une entente.

Entre temps, l’association des pourvoiries de l’Outaouais demeure en attente de compensations financières pour pallier les pertes encourues par les manifestations contre la chasse sportive à l’orignal, l’automne dernier.

Chantal Lamarche estime que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a manqué à son devoir en ne supportant pas les pourvoiries. Les dossiers discutables s’accumulant sur la table du MFFP, la préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau croit que le premier ministre du Québec, François Legault, doit intervenir :

Chantal Lamarche mentionne qu’elle fait toujours pression au gouvernement du Québec pour que les pourvoiries puissent recevoir des compensations financières. On l’écoute :

Mentionnons qu’un doute plane sur les pourvoiries à savoir si elles pourront recevoir leurs clients dans les prochains mois. Aux dires de certains de certains propriétaires, les réservations se font peu nombreuses pour la prochaine saison de chasse sportive à l’orignal.

Rappelons que la Zec Petawaga s’est fait refuser sa demande de remboursement de 80 000 $ par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le mois dernier.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser