Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Chasse sportive à l’orignal : les pourvoiries désirent être consultées si des mesures supplémentaires leur sont imposées

Orignal-2-1024x684
Temps de lecture
2 min

L’association des pourvoiries de l’Outaouais s’est réjouie que le gouvernement du Québec et le comité algonquin sur l’orignal en soient venus à une entente de principe concernant les négociations sur la gestion du cheptel d’orignaux dans le secteur.

Serge Danis, président de l’association et propriétaire de la pourvoirie Shannon, confirme qu’il s’agit d’un pas dans la bonne direction :

Serge Danis comprend que la priorité du gouvernement était d’empêcher que la situation de l’automne dernier ne se reproduise. Toutefois, ce dernier s’attend à ce que Québec trouve rapidement une solution pour compenser financièrement les pourvoiries touchées par le conflit :

Le propriétaire du Shannon aimerait bien être consulté si des mesures supplémentaires concernant la chasse sportive à l’orignal touchent les pourvoiries. Selon lui, l’ajout de mesures doit se faire graduellement :

Selon nos informations, une entente d’une durée de quatre années serait sur la table. On confirme qu’un moratoire sur la chasse sportive à l’orignal sera implanté sur le territoire de la réserve faunique La Vérendrye pour l’automne 2021. Rappelons que Lucien Wabanonik, négociateur pour les communautés algonquines, n’a pas confirmé si les pourvoiries seront touchées par des mesures supplémentaires.

Les chances que le comité algonquin sur l’orignal et le gouvernement du Québec en viennent à une entente s’amincissaient depuis les dernières semaines. Deux rencontres supplémentaires avaient été fixées pour prolonger les négociations jusqu’à la fin du mois de mars. Ces rencontres ont donc été concluantes.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser