Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Chasse à l’orignal : période de consultation chez les communautés algonquines

orignal-1024x680-1512406724
Temps de lecture
2 min

Alors qu’une signature était attendue le 22 avril dernier, ce sera plutôt vers la mi-mai qu’une entente pourrait être conclue entre les communautés algonquines et le gouvernement du Québec concernant les négociations entourant la gestion du cheptel d’orignaux dans la réserve faunique La Vérendrye.

Lucien Wabanonik, négociateur sur le comité algonquin sur l’orignal, affirme qu’une proposition a été soumise aux membres des communautés algonquines. Cette période de consultation, cruciale pour le bon déroulement des négociations, arrivera à échéance le 12 mai prochain :

Bien que l’entente ne répondrait pas à toutes leurs demandes, M. Wabanonik estime qu’elle pourrait aider les communautés à atteindre leurs objectifs. Par ailleurs, une communauté aurait déjà fourni une réponse favorable à la proposition du Québec :

Rappelons que le comité algonquin sur l’orignal et le gouvernement du Québec en sont venus, le 3 avril dernier, à un premier accord de principe concernant les négociations sur la chasse sportive à l’orignal.

Selon nos informations, une entente d’une durée de quatre années serait sur la table. On confirme qu’un moratoire sur la chasse sportive à l’orignal sera implanté sur le territoire de la réserve faunique La Vérendrye pour l’automne 2021.

Cette démarche servira à effectuer un recensement de la situation du cheptel d’orignaux sur ce secteur. L’état de la situation sera évalué conjointement par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, par les communautés anishinabées, ainsi que par un groupe d’experts neutres.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser