Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Chasse à l’orignal : Lac-Barrière confirme la signature de l’entente-cadre avec Québec

Drapeau Lac Barrière
Temps de lecture
2 min

La communauté algonquine de Lac-Barrière a confirmé la signature de l’entente-cadre avec le gouvernement du Québec concernant la gestion de l’orignal dans la réserve faunique La Vérendrye, hier après-midi.

Cette nouvelle tombe à point pour plusieurs Val-Gatinois, qui s’inquiètent quant à la possibilité de revoir des barricades aux portes des pourvoiries à l’occasion de l’ouverture de la chasse.

Dans un communiqué de presse, le chef des Algonquins de Lac-Barrière, Tony Wawatie, qualifie l’entente-cadre d’étape importante pour sa communauté.  Ce dernier indique que Lac-Barrière travaille depuis des années pour atteindre un climat de compréhension mutuelle avec les gouvernements.

Rappelons que l’entente-cadre concernant la gestion du cheptel d’orignal dans la réserve faunique La Vérendrye s’étend sur 4 ans et est renouvelable pour une année additionnelle sur consentement des parties impliquées. Un moratoire sur les permis de chasse à l’orignal dans la réserve faunique sera effectif entre le 1er avril 2021 et le 1er mars 2023.

À partir du 1er avril 2023 jusqu’au 31 mars 2024, Québec allouera des permis de chasse à un maximum de 100 groupes, à raison de 4 chasseurs par groupe. Le gouvernement interdira également la chasse des femelles et des veaux et réduira à deux semaines et demie la période de chasse à l’orignal dans la réserve faunique La Vérendrye.

Selon la conclusion des études, Lac-Barrière et Québec détermineront les balises et les conditions concernant la chasse à l’orignal dans la réserve faunique La Vérendrye.

Mentionnons que le ministre responsable aux affaires autochtones, Ian Lafrenière, a également confirmé l’entente-cadre entérinée avec les communautés algonquines, jeudi dernier.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser