Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Candidate à la préfecture, Chantal Lamarche dévoile sa plateforme électorale

chantal-lamarche-élection-228x300-1502105705
Temps de lecture
2 min

Développer de nouveaux marchés, augmenter le tourisme, améliorer le réseau de téléphonie cellulaire et internet et conserver les services offerts dans la région.

Voici quelques-unes des promesses qui se retrouvent dans le programme électoral de la candidate à la préfecture de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche.

Si elle est élue à la tête du conseil des maires, l’actuelle mairesse de Cayamant compte aller chercher de nouvelles sommes d’argent provenant de divers programmes gouvernementaux afin de développer la région sans pour autant augmenter la pression fiscale sur les municipalités. Voici les propos de Chantal Lamarche :

Cette dernière souhaite ramener certains services à l’hôpital de Maniwaki, remplacer les postes-cadres perdus lors de la création du CISSS de l’Outaouais, développer l’aéroport régional, renforcer le transport interurbain et interrégional en plus de faire reconnaître et promouvoir la richesse de nos cours d’eau et leurs histoires. Elle estime être la candidate idéale pour que la Vallée-de-la-Gatineau obtienne sa juste part :

Si elle est élue en novembre prochain, Chantal Lamarche compte entreprendre des démarches afin de faire du centre de traitement des boues de fosses septiques de Kazabazua un vecteur économique dans la région. Elle aimerait que les boues septiques des MRC voisines y soient traitées, ce qui créerait de nouveaux emplois.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser