Actualité locale Par Natacha Desjardins |

Bilan plutôt sombre de la dernière année pour la Maison Amitié de la Haute-Gatineau

Fichier-2015-06-30-06-10-10-300x225
Temps de lecture
2 min
Paul Lacaille, Réal Rochon, Elwood Morin, Paul Rochon, Nancy Boudrias et Germaine Morin

Les administrateurs de la Maison Amitié de la Haute-Gatineau ont tenu leur 28e assemblée générale annuelle, hier après-midi, pour ainsi procéder au dépôt du rapport annuel 2014-2015.

La dernière année n’a pas été facile pour l’organisme et la prochaine en sera une charnière en raison d’un manque de financement. D’ailleurs, les états financiers n’ont pas été présentés comme l’explique le président, Réal Rochon :

Au cours des dernières années, la Maison Amitié a mis sur pied un service de diner communautaire sur le territoire de la Vallée-de-la-Gatineau. Ce service qui a été offert à Grand-Remous, Kazabazua, Gracefield et Maniwaki est maintenant terminé parce qu’il n’y a plus de financement.

Soulignons que la Maison Amitié a pour mission d’offrir des services d’hébergement de même que des services récréatifs, communautaires et sociaux aux personnes ayant des problèmes persistants et temporaires de santé mentale.

Le directeur général de l’organisme, Paul Rochon, fait d’ailleurs un bilan de la dernière année de fonctionnement :

Mentionnons également que Réal Rochon et Germaine Morin ont été réélus par acclamation sur le conseil d’administration de la Maison Amitié et un poste est toujours vacant.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser