Actualité locale Par Natacha Desjardins |

Avenir du diocèse de Mont-Laurier ; le statu quo est demandé par la majorité des fidèles

eglise-assomption
Temps de lecture
2 min

En juillet
dernier, le Pape François a nommé Mgr Paul-André Durocher, archevêque de
Gatineau avec mandat de mener une étude sur l’avenir du diocèse et de lui
présenter ses recommandations.

À l’heure
actuelle, les deux premières phases de l’étude ont été réalisées avec la
consultation de divers groupes de personnes engagés au sein des communautés
chrétiennes du diocèse de Mont-Laurier.

Le projet
d’étude est entré dans sa troisième phase avec la tenue de consultations auprès
de la population. À cet effet, trois rencontres se sont déroulées au cours de
la fin de semaine dans la Vallée-de-la-Gatineau.

L’objectif était
de sonder l’intérêt des fidèles à réaménager le diocèse de Mont-Laurier dans le
but de regrouper les paroisses qui le composent aux diocèses limitrophes, soit
celui de Gatineau ou bien de St-Jérôme.

Selon le scénario
envisagé, les paroisses situées dans la Vallée-de-la-Gatineau seraient
fusionnées avec Gatineau alors que celles situées dans les Laurentides seraient
incorporées au diocèse de St-Jérôme.

Environ 200
personnes se sont opposées à cette proposition, samedi après-midi, à la salle
paroissiale du Christ-Roi. Mgr Durocher a d’ailleurs été surpris de la
mobilisation de la population, mais il a tenu à les rassurer :



Le curé de la paroisse de
l’Assomption, Sylvain Desrosiers a également été surpris de la participation de
la population de Maniwaki et des alentours à cette consultation. On l’écoute
sur le sujet :



La quarantaine de personnes à la rencontre de Gracefield vendredi était plutôt partagé sur la question comme le rapporte Réjean Major, marguillier à la paroisse St-Gabriel de Bouchette :



Selon les
arguments en faveur du statu quo, notons que financièrement, le diocèse de
Mont-Laurier serait encore viable pour cinq ou dix ans, mais la corporation ne
semble pas viable à long terme.

Des consultations sont prévues dans les Laurentides au cours des prochaines semaines et l’évêque de Gatineau, Mgr Durocher, souhaite qu’une décision soit arrêtée d’ici le printemps prochain.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser