Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Aucune poursuite retenue contre le pilote de l’hydravion qui a happé un jeune kayakiste

Réservoir-Baskatong-1024x771-1499113344
Temps de lecture
2 min

Le directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a rendu une décision après avoir évalué le dossier de l’hydravion qui a heurté un jeune kayakiste de 12 ans à Grand-Remous en juillet 2020.

Le DPCP a indiqué qu’aucune accusation ne sera portée contre le pilote et ne dévoilera pas les raisons de cette décision.

Celle-ci demeure incompréhensible pour la famille du jeune garçon. Le grand-père, Pierre Després, se dit insatisfait et déçu de cette décision. Il mentionne avoir été témoin de l’incident et a vu le pilote quitter les lieux après l’accident, avant l’arrivée des autorités. Également, selon lui, aucun test sanguin n’aurait été effectué pour évaluer la condition du pilote. Pierre Després ne comprend pas comment la loi au Québec est appliquée, puisque cet accident a rendu son petit-fils handicapé pour le restant de ses jours.

Rappelons que l’incident s’est produit au mois de juillet 2020 sur le réservoir Baskatong. Lors de son amerrissage, l’hydravion a heurté le jeune Antoine, 12 ans, le blessant sévèrement. Le jeune garçon a dû subir plusieurs opérations. Le père d’Antoine a laissé son emploi pour s’occuper et veiller sur son fils ainsi que ses trois autres enfants.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser