Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Aucun foyer d’éclosion dans les CHSLD et les résidences privées en Outaouais

happy-healthcare-worker-walking-and-talking-with-s-P9FVKDL-1024x683
Temps de lecture
2 min

Le Centre intégré de santé et services sociaux de l’Outaouais a affirmé lors d’un point de presse que la situation dans les résidences pour personnes âgées de la région est relativement bonne dans le contexte pandémique actuel.

Il confirme qu’aucun foyer d’éclosion n’a été détecté dans les CHSLD et les résidences privées de l’Outaouais. Cette situation contraste avec les autres régions du Québec qui cumulent 71 décès liés à la COVID-19. Avec 20 décès recensés jusqu’à maintenant, c’est au CHSLD Laflèche, à Shawinigan, que le bilan est le plus élevé.

Josée Filion, présidente directrice générale du CISSS de l’Outaouais, mentionne qu’il faut protéger nos aînés pour éviter un foyer d’éclosion :



Le CISSS de l’Outaouais souhaite conserver ce bilan intact. Pour ce faire, des zones chaudes ont été instaurées dans le but de placer en isolement tous futurs résidents touchés par la Covid-19. Les équipes sont aussi réorganisées afin de réduire au maximum les déplacements des employés entre les différents groupes de résidents.



De plus des ressources supplémentaires seront déployées pour soutenir les résidences pour personnes âgées. Des aides de service seront déployées pour effectuer les tâches de soutien, comme le remplissage des chariots ce qui permettra aux préposés aux bénéficiaires, aux infirmières et aux infirmières auxiliaires de se concentrer uniquement à donner des soins directs.

Rappelons que la semaine dernière, un employé du CHSLD Lionel-Émond à Hull a contracté la COVID-19, mais qu’il a aussitôt été placé en isolement. Une autre personne dans une résidence privée de l’Outaouais a contracté la maladie, mais elle a été hospitalisée.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser