Actualité locale Par Élizabeth Hubert |

Accès à l’eau potable: John Boudrias invite à l’action

eau qui coule du robinet dont l'eau coule et s'écoule du même robinet solide qui déverse de l'eau liquide
Temps de lecture
2 min

La semaine dernière, le gouvernement fédéral ainsi que trois communautés autochtones ont conclu une entente de principe, concernant le problème d’accès à l’eau potable vécu par de nombreuses communautés. L’entente prévoit, entre autres, une somme de près de 6 milliards de dollars pour régler la question de l’accès à l’eau potable, ainsi qu’une compensation financière de près de 1,5 milliard de dollars pour la réparation des torts causés.

Néanmoins, selon John Boudrias, grand chef du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, ces montants s’inscrivent parmi tant d’autres et prennent une allure d’apparat, et ce, particulièrement avec les rumeurs d’élections fédérales qui se multiplient. Le voici qui précise qu’il serait plutôt le temps de passer à l’action:

En date de mars 2021, près de la moitié des résidents de la communauté de Kitigan Zibi devaient toujours consommer de l’eau embouteillée, faute d’un accès adéquat à de l’eau potable.

Pour le grand chef Boudrias, il est déplorable qu’un enjeu fondamental, comme l’accès à l’eau potable, nécessite encore autant de temps avant d’être résolu :

Toutefois, M. Boudrias mentionne qu’il revient au Conseil tribal de s’informer quant aux démarches pour accéder à une partie du montant, lorsque celui-ci sera accessible. Il invite également les communautés à faire de même, afin de passer à l’action face à la situation :

Autres actualités qui pourraient vous intéresser