Deveau Avocats Maniwaki

Revoir l’éducation des jeunes grâce au modèle alternatif

Trois des instigatrices du projet expliquent en quoi consiste une école publique à volet alternatif

Une école où les enfants choisissent les projets qu’ils souhaitent réaliser, où ils étudient à l’extérieur des murs de la classe et où les parents auraient un rôle plus important à jouer. Voilà, en quelques mots, ce que propose un groupe de parents qui est d’avis qu’un projet d’école primaire publique à volet alternatif permettrait de redynamiser l’école primaire Reine Perreault de Blue Sea qui n’accueille plus aucun élève depuis l’an dernier.

Les membres du comité derrière ce projet ont expliqué leur vision d’une école moderne adaptée aux besoins des élèves, hier soir, lors d’une séance d’information qui s’est tenue à l’église de Saint-Félix de Blue Sea. Ils souhaitent ainsi motiver et responsabiliser les élèves dans leurs apprentissages. Si les enfants qui fréquentent une école publique à volet alternatif à travers la province n’obtiennent pas de meilleurs résultats qu’ailleurs, ils y sont certainement plus impliqués et plus valoriser, ce qui aide à augmenter la motivation des élèves et à contrer le décrochage scolaire. Voici les commentaires de Mélissa Vachon, l’une des mamans qui proposent l’introduction d’un volet alternatif afin d’améliorer le parcours scolaire des jeunes Val-Gatinois :

Le projet a été déposé auprès du conseil d’établissement au Cœur-de-la-Gatineau et sera analysé au cours du mois d’octobre. L’objectif des parents présents à la rencontre est clair : ils souhaitent qu’un volet alternatif soit offert à l’école Reine Perreault de Blue Sea en septembre 2019. La présidente de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, Diane Nault, était présente à la séance d’information afin de prendre connaissance de ce type d’enseignement qui est déjà présent dans près d’une centaine d’écoles au Québec. Celle qui est bien consciente des défis que la région a à surmonter en éducation estime que les projets éducatifs, comme l’école publique à volet alternatif, représente l’avenir du modèle scolaire :

Selon les informations transmises par les parents derrière ce projet d’école publique à volet alternatif, l’instauration de ce type d’enseignement, dans d’autres régions du Québec, a eu comme effet d’attirer des familles de l’extérieur à s’établir dans ces milieux. Il s’agit là de l’une des nombreuses conséquences positives d’un volet alternatif avancées lors de la séance d’information.

Lire également

La Maison de la famille se lance dans la pédiatrie sociale

La journée internationale des droits de l’enfant a été célébrée d’une manière toute particulière, hier, …

MRCVG